Retour à l'aperçu du guide

Apport nutritionnel des plantes

Principes de la nutrition végétale

Pour leur croissance, les plantes ont besoin d’un certain nombre d’éléments chimiques. Ceux-ci doivent être disponibles sous forme minéralisée pour leurs racines. Les plantes ne sont pas capables de différencier l’origine des nutriments :

roches érodées, substances végétales ou animales, extraction minière ou fabrication chimique. Parfois les nutriments peuvent également être absorbés par les feuilles ; c’est un phénomène particulièrement efficace pour les oligo-éléments.

Dans un sol sain et bien structuré, au contenu nutritionnel équilibré, une plante trouve tous les nutriments dont elle a besoin. Dans la pratique toutefois, ces conditions idéales ne sont pas toujours présentes. La culture hors sol et dans des substrats (en pot ou en bac) posent des défis encore plus importants à la nutrition végétale.

Pour garantir ou rétablir une nutrition optimale des plantes, vous avez besoin de connaissances approfondies sur le sol, l’absorption des nutriments et la fonction des différents éléments nutritifs. Nous vous fournissons les principales bases à connaître dans cet article.

La loi du minimum

Chaque nutriment a une fonction spécifique dans la nutrition des plantes. Le facteur décisif est que tous les nutriments nécessaires à la croissance des plantes sont présents dans les bonnes proportions. La raison : une plante oriente sa croissance en fonction de l’élément proportionnellement présent en plus petite quantité (voir illustration « tonneau d’éléments nutritifs »).

La quantité de chaque nutriment nécessaire est très différente. Néanmoins chacun est important pour le développement de la plante.

La loi du minimum se réfère à la relativité des besoins. En valeur absolue, cela varie considérablement en fonction de l'élément.

Le graphique suivant montre le besoin en nutriments moyen (en grammes) pour la production de 1 kg de substance sèche, par exemple une plante en pot.

L’absorption des nutriments par les plantes

C’est par les racines que les plantes absorbent la plupart des nutriments, selon leur forme spécifique. Il peut s’agir de molécules (p. ex. CO2, H2O) ou de particules chargées en électricité (ions). Les ions sont les composants des engrais minéraux (sels minéraux principalement) sous forme de cations et d’anions. Les engrais azotés organiques comportent une part de molécules organiques. Celles-ci ne peuvent être absorbées par les plantes que lorsqu’elles sont dégradées, c’est-à-dire sous forme minéralisée.

La signification des différents nutriments

Outre ces nutriments vitaux, d’autres substances influencent la croissance. Elles sont produites par les plantes elles-mêmes, mais peuvent également être fournies extérieurement : par des extraits végétaux, de la chaux d’algues ou des produits de synthèse. Ces substances favorisent la croissance végétale dans une certaine mesure. Le plus souvent, cependant, ce sont des conséquences inhibitrices de la croissance, dans la mesure où elles sont délibérément provoquées, p. ex. avec des agents de compression pour réduire l’allongement, ou involontairement, par les sécrétions de plantes avoisinantes ou les produits de dégradation des résidus de récolte. L’effet dominant reste cependant une nutrition optimale.