Retour à l'aperçu du guide

Apport optimal des nutriments et disponibilité des éléments nutritifs

Carence en nutriment - comment la corriger

Une quantité trop faible comme une quantité trop élevée de nutriments affaiblit voire endommage la plante. Selon le nutriment, le secteur de couverture peut être ample (p. ex. l’azote) ou très étroit (p. ex. le bore). En prenant l'exemple du bore, cela signifie que même un contenu légèrement inférieur à l'optimum entraîne une carence (dysfonctionnement) et qu'un contenu légèrement supérieur à l'optimum entraîne rapidement des dommages (toxicité).

Carence aigüeSymptômes de carence visibles, mauvais rendement et qualité médiocre.
Fertilisation du sol, pour autant qu’il n’a pas de fixation (voir sous « Carences en nutriments et état du sol »)
Carence latentePas de signe de carence, rendement amoindri, qualité en partie mauvaise 
Mesure, pour autant que l’on connaisse la carence nutritionnelle des années passées : fertilisation du sol. En cas de fixation des nutriments (voir sous « Carences en nutriments et état du sol « ) : procéder à une fertilisation foliaire dès que la masse foliaire est suffisante.
Apport optimalExcellente croissance et excellente qualité
Consommation de luxeBonne croissance, qualité partiellement mauvaise.
Mesure : renoncer temporairement à l’apport du nutriment concerné dans la fertilisation. Fertiliser éventuellement encore avec les nutriments concernés par l’antagonisme : p. ex. en cas de consommation de luxe de potassium, on rajoutera du magnésium.
Toxicité (excédent
nocif)
Croissance plus mauvaise et qualité plus faible.
Mesure en cas de solubilité trop importante en raison d’une valeur pH basse : apport de chaux (p. ex. en cas de toxicité au manganèse)

 

Si les nutriments ne sont pas disponibles dans des quantités correctes, cela joue sur la croissance (voir graphique). L’évolution d’une plante carencée est mauvaise. Si la carence est aigüe, on peut l’identifier visuellement. Les carences latentes sont plus difficiles à définir si aucune culture de référence n’est disponible. La croissance est amoindrie par rapport à l’apport optimal. Si les nutriments sont excédentaires, cela peut engendrer une croissance non harmonieuse et une toxicité en cas de quantités importantes.

Certaines plantes affichent les symptômes de carence de façon plus importante que d’autres. Afin d’établir leur masse végétale, elles ont proportionnellement besoin d'une plus grande quantité de ce nutriment. Il s’agit ici principalement d’oligo-éléments ou de nutriments secondaires.

Les raisons de la carence en nutriments

Il faut s’attendre à l’apparition de symptômes de carences dans les sols dont l’apport en nutriments est insuffisant (notamment une carence latente, non visible, mais produisant une perte de rendement). Une carence aigüe, visible est cependant souvent due à d’autres causes. Dans les substrat (terreau p. ex.) les écarts se manifestent encore plus fortement.


La valeur du pH influence la disponibilité

Les nutriments peuvent être présents dans le sol ou le substrat sous forme de composés salins dissous. Sous cette forme, ils sont bien tolérés par les plantes. Les sels sont cependant interdépendants du sol resp. du substrat. En fonction des caractéristiques du milieu, dont fait également partie la valeur du pH, les nutriments se lient plus ou moins étroitement au sol. On peut également avoir des composés insolubles dus p. ex. aux processus d’oxydation en cas de valeurs pH élevées. Le manganèse et le fer sont spécialement concernés par ceci. La meilleure disponibilité des nutriments se situe pour la plupart des éléments dans un domaine neutre. Si la valeur du PH est basse ou élevée, les éléments nutritifs peuvent être fixés . Dans le graphique ci-dessous on peut voir quels sont éléments disponibles à quelle valeur pH. Un bon exemple est la disponibilité de l’aluminium dans les faibles valeurs pH. C’est grâce à la disponibilité dans un milieu acide qu’apparaît la couleur bleue des hortensias.

 

Substance organique

La substance organique peut aussi bien influencer la fixation des nutriments que leur libération. Le matériel organique frais notamment peut fixer des quantités importantes d’azote et les retirer ainsi de la nutrition des plantes. Le phosphore peut également être affecté par ce processus qui est encore renforcé par la mauvaise aération (rapports de réduction). Les facteurs suivants propres au sol ont une influence sur la disponibilité des nutriments.

 

Antagonisme

Une situation concurrentielle peut apparaître selon la concentration et le rapport des différents nutriments dans la solution du sol. L’excès d’un nutriment peut bloquer ou gêner l’absorption d’un autre nutriment possédant des caractéristiques similaires (atomique). Le contraire est également possible, à savoir qu’un élément stimule l’absorption d’un autre. Lors de symptômes de carence, il faut toujours examiner le rapport entre les différents éléments nutritifs afin d’interpréter l’analyse du sol.

Die wichtigsten Antagonismen und Synergismen

UrsacheWirkung
Hohe KonzentrationErschwert die Aufnahme
(Antagonismus)
Fördert die Aufnahme
(Synergismus)
NH4-NCa, Mg, KP und Sulfat
NO3-N (erhöht Ca-Verfügbarkeit)PCa, Mg, Mn, K
CaMg, Fe, B, Mn 
KCa, Mg, NH4-N, BNO3-N
MgCaP
MnMg, Fe, Zn, NH4-N 
CIP, NO3Ca
NaCaP
PFe (Ca, B, Cu)Zn
CuFe, B 
SO4-SMoCa
ZnP 
Optimale Versorgung
B (gute Versorgung) K, Ca, P
Ca (Ca-Düngung) K (Viets-Effekt)
Mangel
BK, Mg, P«Kohlenhydratstau»
CaK 

 

Les influences suivantes s’appliquent généralement aux sols naturels, elles sont moins prononcées dans les substrat pour pots ou bacs.

Tassement

Dans les sols tassés, on peut voir apparaître des symptômes de carences en nutriments, même si le sol est suffisamment fertilisé, car dans un sol compact les racines se développent mal et l’apport d’air et d’eau est entravé. Les corrections de nutriments sont possibles avec des fertilisations foliaires. Le tassement du sol peut, outre la mauvaise circulation sur celui-ci (avec des machine lourdes à pneus étroits sur sol humide), avoir d’autres causes. En particulier lors d’un engazonnement, le responsable de chantier doit s'assurer qu’à chaque étape de mise en œuvre, on ne roule sur la surface que lorsque celle-ci est suffisamment sèche. Les erreurs causant un tassement lors de la préparation de la surface de gazon sont très difficiles à rectifier par la suite (p. ex. en creusant). La croissance déficitaire du gazon qui s’ensuit ne peut se résoudre par un apport accru d’engrais. Les tassements peuvent être évalués par des recherches pédologiques ou simplement avec un coup de bêche.

Engorgement et sécheresse

Les ions des nutriments peuvent être présents en différentes valences dans le sol. En règle générale, les racines ne peuvent en absorber qu’une forme. Dans les sols secs, les ions peuvent s’oxyder ou être réduits dans les sols détrempés. Les deux situations rendent impossible l’absorption de certains nutriments par les plantes.

Apport optimal de nutriments et suppression des carences en nutriments
Connaître les rapports présents dans le sol et les substrats est une condition incontournable pour élaborer un apport de nutriments optimal. Cette connaissance peut également être importante pour le choix d’une culture quand les rapports présents dans le sol sont incontournables. La base est ici l’analyse du sol. C’est à partir de celle-ci que l’on peut modifier l’apport en nutriments, c’est-à-dire la fertilisation, en fonction des besoins. Il peut malgré tout arriver qu’une culture n’évolue pas de manière optimale. Il existe plusieurs causes qui ne dépendent pas de l’apport en nutriments. Mais quand les symptômes suggèrent nettement un problème nutritionnel et qu’une analyse du sol ne peut apporter d’aide, le problème est très probablement dû à une absorption insuffisante par la plante ou à un transport difficile à l’intérieur de celle-ci. Ceci peut avoir des causes physiologiques ou être dû au stress. L’azote, le phosphore et le potassium sont peu concernés. Mais le calcium et le magnésium et surtout les oligo-éléments peuvent avoir un tel comportement. Dans ce cas, une fertilisation du sol n’est que peu efficace voire pas du tout. On procèdera ici de préférence à une fumure foliaire. En matière d’oligo-éléments, en principe, entièrement assuré par les feuilles.