Retour à l'aperçu du guide

Abeilles pilleuses

Pourquoi les abeilles pilleuses attaquent-elles d’autres colonies et que se passe-t-il ? Nous vous l’expliquons ici.

Les abeilles sauvages et mellifères sont des insectes pacifiques tant qu’elles ne cherchent pas à se protéger des intrus ou des agresseurs. Elles peuvent alors les piquer pour se défendre. Nous, les humains, ne devons certainement pas avoir peur d’elles. Au contraire, nous nous réjouissons de la visite des insectes utiles à fourrure dans le jardin ou sur le balcon. Pourtant, il arrive régulièrement que des abeilles exercent des prédations sur d’autres colonies. Pourquoi, et que peut-on faire ? 

Causes du pillage chez les abeilles

De la fin de l’été à l’automne, la colonie d’abeilles mellifères est confrontée à la tâche de constituer des réserves de nourriture suffisantes pour l’hiver. Pourtant, l’offre de fleurs à cette période n’a cessé de diminuer au cours des dernières années et décennies. Les abeilles cherchent donc d’autres sources de nourriture, par exemple dans les réserves d’une autre colonie. 

Que se passe-t-il lors du pillage ?

  • Si une abeille butineuse parvient à voler du miel à une colonie étrangère, elle retourne dans sa propre colonie et en informe ses sœurs. 

  • Par la suite, en peu de temps, de très nombreuses ouvrières se dirigent vers la colonie la plus faible et débordent les défenses du trou d’envol. 

  • Tout d’abord, elles tuent très probablement la reine et déchirent les cellules des rayons contenant du miel. 

  • Ensuite, elles transportent dans leur ruche l’ensemble des réserves de nourriture de la population d’abeilles envahie. 

23 fleurs adaptées aux abeilles à la fin de l’été et en automne

L’automne - une période de disette pour les abeilles. Ces fleurs fournissent une quantité …

Continuer

Les conséquences du pillage

Une colonie dévalisée n’a plus aucune chance de survie. Les apiculteurs craignent ce scénario et ils ont raison. Ils doivent alors agir dans les heures qui suivent. La seule solution est souvent de déplacer la colonie vers un autre site - s’il n’est pas déjà trop tard. 

 

Le saviez-vous ?Les abeilles sauvages ne sont pas des prédateurs. Comme elles ne forment pas de colonies qui doivent survivre à l’hiver, elles ne s’intéressent pas non plus à la nourriture d’autres populations. 

Empêcher le pillage

Avec une bonne base alimentaire, les abeilles n’ont plus besoin de piller les autres colonies. Vous souhaitez savoir comment offrir aux abeilles une bonne base de vie adaptée dans votre jardin ? Consultez les cours pratiques complets de BienenSchweiz. Vous trouverez de plus amples informations sur http://www.bienen.ch/bienenschutz

  1.  

    Hauert en collaboration avec Bienen Schweiz, pour des jardins respectueux des abeilles.