[Translate to Français (CH):]
Retour à l'aperçu du guide

Pailler le sol

Nombreux sont les propriétaires de jardin qui apprécient le paillis. Cela évite un sarclage pénible et offre beaucoup d’avantages pour le sol.

Qu’est-ce que le paillis ?

Le paillis est le fait de couvrir la terre d’une couche de 2 à 5 cm de matériau organique. Le paillage peut être fait partout où le sol n’est pas couvert, que ce soit dans les plates-bandes de légumes, entre les vivaces et les massifs ou les arbustes à baies.

Quelle est l’action du paillis ?

  • Moins de mauvaises herbes poussent, car leurs graines ne germent pas ou sont empêchées de grandir en raison de la couche de paillis.
  • Le sol sèche moins vite. Les plantes doivent être moins souvent arrosées.
  • Le paillis éloigne les limaces. Paillez avec Terravital Biorga les plants de légumes ou les plantes sensibles aux limaces, comme les tagètes, pour les protéger, directement après les avoir plantés. 
  • Le paillis améliore l’activité du sol. Les micro-organismes dégradent la couche de paillis ce qui donne un sol sain et actif.
  • Moins d’érosion du sol : la couche de paillis empêche, par exemple, que la terre ne soit déplacée ou emportée lors de fortes pluies.

Quels sont les matériaux adaptés pour le paillis ?

Paillis avec fumier

Le fumier était autrefois très apprécié comme paillis. Aujourd’hui le problème est sa disponibilité. Pour le paillis, le fumier doit avoir au moins 6 mois afin d’être bien mûr au moment du paillage. Le fumier frais n’est pas conseillé. Le fumier apporte des nutriments au sol, réduisez donc les apports suivants d’engrais.

Paillage du gazon

Si le gazon est paillé à intervalles courts, c’est-à-dire environ tous les 1-2 jours, ce n’est pas un inconvénient pour le gazon. La structure des pointes des jeunes graminées est encore souple ; le sol peut simplement les déplacer et laisser le paillis mûrir. En utilisant des résidus de tonte frais comme paillis, vous pouvez économiser jusqu’à 1/3 de la quantité d’engrais.

Les brins d’herbe plus anciens et plus longs sont plus résistants et plus durs. Souvent, l’activité dans le sol est alors insuffisante pour décomposer les tiges. Il se forme du feutre dans lequel les maladies du gazon peuvent se propager. Les variétés de gazon qui contiennent beaucoup de fétuques rouges ne conviennent pas non plus pour le paillage, car les tiges de fétuque rouge sont résistantes et ne se décomposent pas facilement.

Paillage du jardin avec déchets de tonte

L’épaisseur idéale de la couche de paillis avec des déchets de tonte du gazon est de 1 à 2 cm. Sinon, une couche épaisse et compacte se forme pendant la phase de pourriture, elle moisit et commence à dégager une odeur désagréable. Elle empêche également l’échange d’air et de gaz dans le sol.

  1. Produits à base d’écorce

    Le paillis d’écorce présente un taux d’azote défavorable. Il faut donc y mélanger des raclures de corne. Dans le cas contraire, les micro-organismes risquent d’extraire l’azote du sol pour décomposer les morceaux d’écorce et la plante en manquera.

     

  2.  

    Terravital Biorga

    Terravital Biorga est composé à 100 % de roseau de Chine. Les tiges hachées peuvent être étalées facilement et commodément. Le roseau de Chine présente un bon taux d’azote, de sorte qu’il n’est pas nécessaire d’épandre des raclures de corne supplémentaires. L’eau de pluie peut facilement s’écouler à travers la couche de paillis et l’échange air-gaz dans le sol est également garanti.

     

Conseils Hauert :

  • Au début du printemps, travaillez le paillis de la saison précédente dans le sol avec un croc. Cela permet au sol de s’assécher et de se réchauffer après l’hiver.
  • En automne, épandez Terravital Biorga autour de la tige de vos rosiers. De cette façon, vous protégez le point de greffe du gel. Au printemps, il suffit de travailler la couche dans le sol lors de la préparation du sol.