[Translate to Français (CH):]
Retour à l'aperçu du guide

L’entretien des bonsaïs

Arroser + fertiliser : c’est ainsi que vous prenez soin de vos bonsaïs

Voici comment prendre soin de vos bonsaïs

Pour leur croissance, les bonsaïs ont besoin d’eau, d’air, de la lumière du soleil pour la photosynthèse et de quoi se nourrir sous forme de nutriments (engrais). Les composants de base de l’entretien, synonymes de bon développement de vos bonsaïs, sont :

  • un substrat adapté,
  • un arrosage adapté,
  • la réduction du feuillage, des aiguilles et des racines,
  • une fertilisation organique.

Les soins de base des bonsaïs sont donnés tous les jours. Cela deviendra bien vite une habitude pour vous que d’arroser votre arbre et veiller à sa santé, sans oublier de l’examiner en cherchant la présence de ravageurs. Certains travaux spécifiques devront être effectués en fonction des saisons.

Terreau / substrat pour les bonsaïs

Le terreau pour les bonsaïs n’est pas un terreau comme on l’entend d’habitude, mais un mélange de différents types de substrats. Le mélange doit être bien perméable à l’eau et apte à l’emmagasiner, poreux et granuleux pour assurer une bonne aération des racines. On ajoutera un peu d’humus au substrat afin de stimuler l’absorption de l’engrais organique.

Selon la variété de l’arbre, diverses teneurs d’akadama (argile granuleuse japonaise), de kiryu (roche volcanique), de sable volcanique, de pierre ponce, de gravier ou de kanuma (granulés pour azalées) sont mélangées pour former un substrat adapté.

Dans le fond du pot, placez une couche de drainage avec du substrat à gros granulés et au-dessus une couche de substrat finement granulé. La poussière et le sable qui tombent lors du tamisage ne sont pas employés.

Si vous couvrez la surface avec un fin substrat, une couche de mousse se formera sans autre geste de votre part. Mais vous pouvez également poser vous-même une couche de mousse. De la sphaigne notamment qui garde longtemps l’humidité et maintient la surface imprégnée d’eau (à utiliser p. ex. après le rempotage). Pour les expositions, les surfaces sont souvent couvertes de différentes variétés de mousse pour des raisons esthétiques.

Arroser et baigner les bonsaïs

  • Vous pouvez employer sans problème de l’eau du robinet pour arroser vos bonsaïs. L’eau très dure provoque toutefois des dépôts de calcaire sur les racines.
  • L’eau de pluie : le bonsaï doit être si possible exposé à la pluie. Vous pouvez également récolter l’eau de pluie et l’employer pour l’arrosage.
  • L’eau distillée ne contient aucuns minéraux ni autres substances. C’est pourquoi il ne vaut pas la peine de l’employer.

Voici comment arroser vos bonsaïs :

L’eau ne doit pas perler à la surface du substrat, au contraire, cette dernière doit être perméable afin que toute la motte de racines soit détrempée. Arroser rapidement avec un arrosoir sans pomme n’est pas une bonne idée. On préfère en général employer une pomme ou un embout de vaporisation et arroser plusieurs fois en fonction de la température extérieure et de l’absorption du substrat. Plonger régulièrement les bonsaïs dans un bain d’eau est particulièrement efficace, par exemple chaque semaine. Pour ce faire, immergez entièrement le pot dans une bassine ou une caisse en plastique jusqu’à ce qu’aucune bulle d’air ne remonte plus. Une humidité permanente et la sécheresse sont un stress inutile pour les arbres. C’est pourquoi il vous faut laisser le substrat sécher entièrement avant le prochain arrosage.

 

L`univers des bonsaïs

Dans cette série d’articles, nous vous indiquons les principales bases pour réussir avec brio.

Au guide

Fertiliser correctement les bonsaïs

Pour les bonsaïs – tout petits qu’ils sont – la fertilisation est primordiale pendant la phase de croissance. Le substrat contient peu de nutriments, en outre ceux-ci sont lessivés par la pluie et l’arrosage régulier et généreux. C’est pourquoi c’est à vous d’ajouter les nutriments qui manquent. L’engrais assure la croissance des feuillus et des conifères ainsi que l’épaississement du diamètre du tronc, il garde les arbres en bonne santé et les rend moins résistants aux ravageurs. Fertiliser les bonsaïs ne doit pas être compliqué : deux à trois produits suffisent en général. Il ne faut pas non plus absolument des engrais spéciaux pour bonsaïs. Demandez donc conseil dans un commerce spécialisé.

Engrais adaptés aux bonsaïs

Les engrais organiques, généralement disponibles sous une forme solide, ont un effet longue durée. Ils sont issus des fermes, p. ex. les raclures de corne. On trouve également dans les commerces des engrais tels que les boues d’épuration ou le compost, la chaux d’algues et les extraits végétaux. Dans les jardineries, vous trouvez des engrais organiques longue durée sous forme de pellets, de billes ou de cubes qui sont bien adaptés aux bonsaïs. Un excès de fertilisation avec des engrais organiques de forme solide est pratiquement impossible.

Engrais synthétiques : les engrais chimiques sont de fabrication industrielle et artificielle. Ils sont généralement liquides, se dissolvent bien dans l’eau et n’agissent que sur le court terme. L’inconvénient est qu’ils sont rapidement lessivés par la pluie et l’arrosage quotidien et qu’ils endommagent les racines en cas de dosage trop important ou d’apports trop limités.

Quand fertiliser vos bonsaïs ?

  • Au printemps et à la moitié de l’été : au printemps, le bonsaï a besoin d’azote, de phosphore, de potassium et d’oligo-éléments. Poser les pellets ou autres à la surface du substrat au début et au milieu de la période de croissance. Vous fournissez ainsi à votre arbre un approvisionnement essentiel pour qu’il demeure sain et vigoureux. Pour une croissance ponctuellement stimulée, vous pouvez ajouter un engrais liquide fortement dosé toutes les deux semaines. Respectez les indications de dosage et ajoutez l’engrais en même temps que l’eau d’arrosage.
  • En fin d’été et à l’automne : avec le dernier apport d’engrais (potassium et magnésium), vous stimulez la formation des bourgeons et le stockage de substances fortifiantes durables.
  • En hiver, on ne fertilise pas les bonsaïs.

En cas de symptômes de carences, on peut avoir recours à des substances spéciales ou des substances correspondantes à la carence telles que fer, sel d’Epsom ou magnésium. Demandez donc conseil dans un commerce spécialisé.

Attention en ce qui concerne les bonsaïs malades, fraîchement déterrés ou rempotés : l’engrais n’est pas un médicament. Si vous fertilisez trop tôt un arbre fragilisé, vous risquez de lui faire plus de mal que de bien.

Outils et auxiliaires pour l’entretien des bonsaïs.

Deux à trois outils suffisent pour effectuer de nombreux travaux pour les débutant (e) s en bonsaïs. Quand les travaux d’entretien et de création vont s’intensifier, il vous faudra des auxiliaires et des accessoires spécifiques.

Auxiliaires pour arroser et fertiliser les bonsaïs

  • Arroser : arrosoir avec pomme, vaporisateur ou pulvérisateur de 3 à 5 litres, tuyau d’eau avec embout de vaporisation réglable et dosable.
  • Récipient pour le bain : caisse en plastique pour plonger les pots entiers.
  • Aides au dosage : pipette ou seringue pour doser précisément l’engrais liquide, petite corbeille en plastique pour les granulés, un plantoir pour percer de petits trous (à remplir de granulés pour les grands pots à bonsaï).

Auxiliaires pour rempoter les bonsaïs

  • Outils : griffe à racine, ciseaux à racines, pince plate, divers bâtonnets en bois pour faire pénétrer le substrat entre les racines, petite pelle.
  • Auxiliaires : set de tamis avec différentes tailles de mailles, filet de protection pour couvrir le trou d’écoulement de l’eau, fil de fer (pour fixer l’arbre dans le pot).
  • Substrat : divers types de substrats de granulations diverses.

Quelle: www.moyogi-basel.ch

[Translate to Français (CH):]

Hauert vous accompagne au fil de la saison.

Avec notre Guide, nous vous accompagnons au fil de la saison du jardin.

S'abonner au guide