Retour à l'aperçu du guide

Le mildiou (pourriture brune) de la tomate

Voici comment identifier et combattre efficacement cette maladie fongique.

Le mildiou - également appelé pourriture brune, selon les régions - est l’une des maladies fongiques les plus redoutées de la tomate. Elle se propage rapidement et entraîne la mort complète de la plante si elle n’est pas traitée.

Le mildiou de la tomate est causé par le champignon Phytophtora infestans. Ses spores germent sur les feuilles mouillées et pénètrent ainsi dans la plante. En plus des tomates, les pommes de terre sont aussi fréquemment atteintes de pourriture brune.

 

Voici comment détecter le mildiou sur les tomates

  • Au début de l’infection, des taches brun grisâtre se forment sur les feuilles.
  • Sur la face inférieure des feuilles on peut voir parfois un tapis de spores grises.
  • Au cours de l’évolution ultérieure de la maladie, les feuilles deviennent brun noir.
  • De là, la maladie se propage par les tiges jusqu’aux fruits.

Si vous ne luttez pas contre l’infestation, la plante finira par mourir.

Pour lutter contre le mildiou

  • Dès que les premières taches foliaires suspectes apparaissent, coupez immédiatement les feuilles atteintes.
  • Ensuite, pulvérisez le Cuivre Biorga Contra à intervalles réguliers pour lutter contre les maladies fongiques​​​​​​​. La préparation de cuivre empêche les spores de pénétrer dans les feuilles.
  • Ne jetez pas de matières végétales atteintes dans le compost. Sinon, vous risquez de réintroduire les spores fongiques dans la plate-bande des tomates via le compost.

Pour lutter contre le mildiou

La mesure préventive la plus importante : protégez les tomates de la pluie. La maladie est transmise par des éclaboussures d’eau, du sol jusqu’aux feuilles les plus basses. Faites donc attention lorsque vous arrosez et ne mouillez pas les feuilles.

Ne plantez pas les tomates trop près les unes des autres. Si la plantation est trop dense, l’air circule mal. Cela augmente l’humidité de l’air et les feuilles mouillées ne peuvent pas sécher suffisamment.