[Translate to Français (CH):]
Retour à l'aperçu du guide

Les mûres - les robustes

Planter soi-même des mûres dans le jardin n’a rien d’un tour de force, car le mûrier est une plante robuste et simple. Les mûriers sont des plantes grimpantes vivaces qui appartiennent à la famille des roses. Ils font partie des plantes nourricières des abeilles et peuvent atteindre 3 m de haut. Les variétés épineuses sont robustes et ont un meilleur goût que les variétés sans épines.

 

Emplacement et Plantation

Les mûriers préfèrent les endroits ensoleillés ou semi-ombragés qui sont protégés du vent. Ils réagissent de manière sensible à l’eau stagnante. La meilleure période de plantation est le printemps, lorsque le sol est déjà chaud mais encore humide de l’hiver.

1. Creuser un trou de la taille de la motte.

2. Ameublir la terre excavée et l’enrichir avec du compost.

3. Défaire les racines du mûrier et l’enfoncer un peu plus profondément dans le sol.

4. Recouvrir les racines de terre, faire une cuvette d’arrosage avec la terre et bien arroser.

Support

Les mûriers sont peu exigeants, mais ont besoin d’un espalier comme une clôture ou un arbre mort.

Fertilisation

Une fois au printemps, fertilisez le sol autour de la plante avec de l’engrais pour baies et fruits. Une fertilisation ultérieure n’est pas nécessaire.

Taille

Afin d’éviter que les mûriers ne prolifèrent de manière incontrôlée, il convient de les tailler régulièrement, ce qui facilite la récolte et améliore le rendement. Au printemps, au plus tard en mars, les vieilles tiges (de plus d’un an) sont coupées au niveau du sol. Avant cela, elles servent de protection contre le soleil d’hiver. Parmi les nouvelles tiges dites pousses annuelles, il ne devrait rester que 4 à 5 pousses solides.

Récolte

La récolte dure de juillet à septembre. Les variétés tardives jusqu’en octobre. Les baies vraiment mûres sont complètement noires, molles et se détachent facilement. Les mûres ne mûrissent pas après la récolte et doivent être consommées rapidement. Les feuilles de mûrier séchées peuvent être transformées en infusion qui aide, entre autres, à lutter contre la diarrhée.

Arrosage

En période sèche, arroser abondamment une fois par semaine, de manière à ce que les racines se développent vers le bas. Éviter à tout prix l’eau stagnante.

Hauert vous accompagne au fil de la saison.

Avec notre Guide, nous vous accompagnons au fil de la saison du jardin.

S'abonner au guide

Ravageurs et maladies

Les mûriers ne sont pas des plantes particulièrement sensibles.

 

La pourriture grise (Botrytis cinerea) se produit principalement lors des étés froids et pluvieux et forme un dépôt fongique gris qui rend le fruit non comestible. Mesure : tailler régulièrement et s’assurer d’une croissance aérée pour que les feuilles puissent bien sécher.

 

Ériophyide des ronces (Acalitus essigri)

Les baies mûrissent de manière inégale, ne deviennent pas complètement noires et restent complètement ou partiellement rouges. Mesure : en automne, rabattre sévèrement les tiges infestées et éliminer soigneusement les parties coupées, car les ériophyides passent l’hiver sur l’arbuste. En été, il n’y a aucune possibilité de lutter contre les ériophyides. Les mûriers sans épines sont plus sensibles que les variétés épineuses.