Retour à l'aperçu du guide

Voici comment fonctionne la fertilisation foliaire

La fumure foliaire est une forme spécifique de fertilisation liquide. Nous vous expliquons comment elle fonctionne.

L’approvisionnement de base en nutriments de toutes les plantes cultivées se fait par les racines. La plante absorbe les éléments dissous dans l’eau du sol par les racines et de là, elle les transporte jusqu’aux pousses et aux feuilles.

Si la plante n’absorbe pas suffisamment un ou plusieurs des nutriments essentiels, son développement est perturbé. Cela conduit à :

  • des pertes de rendement
  • une qualité amoindrie
  • des retards de récolte.

Ces facteurs limitent l’absorption des nutriments par les racines

L’absorption insuffisante de nutriments par les racines peut avoir de nombreuses causes, que vous ne pouvez influencer que de manière limitée. En voici quelques exemples :

  • Un système racinaire peu développé.
  • Un sol trop sec ou trop humide.
  • Des températures basses.
  • Peu de rayonnement solaire.
  • Une valeur de pH du sol défavorable, etc.

La solution : une fumure complémentaire par les feuilles

Pour éviter les carences, les nutriments dissous dans l’eau peuvent également être administrés par le biais de la fertilisation foliaire. L’absorption se fait par les membranes cellulaires de la couche la plus extérieure de la feuille. Les éléments nutritifs ainsi absorbés sont immédiatement présents là où ils sont nécessaires et agissent beaucoup plus rapidement que lors d’une fertilisation par le sol. En outre, la fertilisation foliaire est plus efficace, car il n’y a ni fixation ni lessivage.

Cependant, la fertilisation foliaire ne remplace pas la fertilisation du sol. Elle doit toujours être considérée comme un complément :

  • si la fertilisation du sol atteint ses limites ou
  • si un effet rapide est nécessaire.

Le sol peut stocker des nutriments en grande quantité et les transmettre progressivement à la plante. La surface des feuilles, en revanche, n’absorbe que de faibles doses de solution nutritive. Dans la fertilisation foliaire, seule une dose limitée des éléments nutritifs nécessaires peut donc être administrée à chaque application. La teneur saline de la solution d’engrais est également un facteur limitatif, car une concentration trop élevée provoque des brûlures sur les feuilles.

Pour ces raisons, il n’est pas très pratique de nourrir les plantes exclusivement avec de l’engrais foliaire. Le volume de travail requis pour une application fréquente d’engrais serait trop important.

Conditions pour une fertilisation foliaire réussie

Les feuilles de la plante possèdent une couche hydrofuge, appelée cuticule, qui les protège du dessèchement. Pour que les nutriments pulvérisés sur la feuille atteignent les cellules, ils doivent d’abord traverser les plaquettes de cire de la cuticule. Ceci est plus facile en cas d’humidité de l’air élevée, car les membranes cellulaires se dilatent alors et de petits espaces se forment dans la couche de cire.

Pour améliorer encore l’absorption des nutriments, il convient d’employer un agent mouillant qui réduit la tension superficielle de l’eau.

En outre, les engrais non polaires tels que l’urée ou les chélatessont particulièrement adaptés à la fertilisation foliaire, car ils ne sont pas repoussés par la couche de cire également non polaire.

Ajouts possibles

  • Mouillant : réduit la tension de surface de la solution de pulvérisation.
  • Adhérent : améliorer l’adhérence de la solution pulvérisée sur la feuille.
  • Agent de réhumidification : permet de réhumidifier la solution de pulvérisation à partir de l’humidité de l’air.
  • Inhibiteur d’évaporation : ralentit l’évaporation de l’eau de la solution de pulvérisation.

Le bon moment pour la fertilisation foliaire

Si possible, administrez l’engrais foliaire avant l’apparition des symptômes de carence. De nombreuses carences peuvent être prévenues par l’expérience spécifique à la culture et la connaissance des conditions de l’emplacement, et donc évitées dès le départ. Avec une analyse des feuilles également, vous pouvez détecter et combattre une carence en nutriments à un stade précoce, avant que la chlorose ou des dommages irréversibles ne se produisent.

En résumé : les avantages et les inconvénients de la fertilisation foliaire en un coup d’œil

+ Efficacité rapide.

+ Utilisation efficace.

+ Combinaison possible avec la protection phytosanitaire.

+ Pas de lessivage.

+ Pas de fixation.

+ Absorption même dans des conditions défavorables telles que sécheresse, saturation d’eau, froid ou temps nuageux

 

- Seul un faible dosage possible par application.

- Applications fréquentes nécessaires.

- Beaucoup d’efforts pour la quantité d’engrais.

- Risque de brûlure des feuilles.