Retour à l'aperçu du guide

Orange amère – l’immangeable

L’orange amère (bigarade)

L’orange amère (Citrus x aurantium, également connue sous le nom de bigarade) est née, comme sa parente l’orange douce, d’un croisement entre le grapefruit et la mandarine. Elle est également originaire de Chine, mais est arrivée en Europe bien avant sa version sucrée. On retrouve ses traces les plus anciennes en Italie.

Les fruits doux et les fruits amers se distinguent aussi bien par leur goût que par leur aspect extérieur. L’écorce de la bigarade est plus ridée que celle de l’orange douce. Comme pense-bête, imaginez votre visage si vous deviez mordre dans l’orange amère – il serait pratiquement aussi plissé que l’écorce de celle-ci.

Le bigaradier est une plante vivace portant des épines. Dans les plantations, les arbres mesurent une dizaine de mètres de haut. Leur couronne est ronde et compacte. Dans les régions de culture du sud de l’Europe, les fruits sont récoltés entre janvier et février. Les fleurs ressemblant à de petites étoiles blanches sont nichées au creux des aisselles des feuilles. Leur parfum est intense et très agréable.

Utilisation de l’orange amère

Le bigaradier est souvent employé comme plante en bac. Il est robuste et dégage un parfum ensorcelant.

Dans le secteur agroalimentaire, l’écorce des oranges amères est confite ou transformée pour la fabrication de l’orangeat. Un autre produit très connu est la marmelade d’orange pour laquelle on utilise le fruit avec son écorce amère. On trouve également la présence d’orange amère dans des mélanges de thé, des liqueurs et des limonades.

L’orange amère : la plante idéale pour la terrasse

Le bigaradier pousse moins haut quand il est en pot. Robuste et sain, il prospère avec peu de soins. C’est pourquoi il est idéal comme plante en bac.

Voici comment entretenir votre bigaradier

  • Placez votre plante dans un emplacement ensoleillé, chaud et protégé du vent.
  • Choisissez un pot suffisamment grand. Règle de base : le volume doit correspondre au diamètre de la couronne.
  • Les bigaradiers ne supportent pas l’eau stagnante. Le bac doit donc être obligatoirement percé d’un orifice d’évacuation.
  • Employez un terreau perméable.
  • Arrosez souvent, mais en petites quantités.

Voici comment fertiliser votre bigaradier

Pour obtenir une plante saine et robuste, vous devez ajouter les nutriments suivants :

Hivernage du bigaradier

Le bigaradier supporte des températures de -5 °C maximum. Il a donc besoin d’être mis à l’abri en hiver. L’idéal est de le faire hiverner dans une cave claire à 5-10 °C ou de le placer dans un endroit ensoleillé de l’appartement. Contrairement à de nombreuses autres plantes en pot, les bigaradiers hivernent excellemment à l’intérieur. Veillez à ce que la plante ne reste pas dans de l’eau stagnante, ce qui ferait périr ses racines.

Dès que les températures augmentent au printemps, vous pouvez de nouveau sortir votre bigaradier. Il est fort possible qu’il ait besoin d’une taille. Ne le raccourcissez pas trop, car les bigaradiers poussent lentement et ont besoin de beaucoup de temps pour compenser les parties coupées.