Retour à l'aperçu du guide

Fonction de l’azote et symptômes de carence

L’azote (N) fait partie des éléments constitutifs et c’est l’un des principaux nutriments. Les plantes en ont principalement besoin pour la structure des protéines. Elles l’utilisent directement et l’intègrent dans leurs composés. L’azote est un moteur de croissance et il stimule le développement des feuilles et des tiges.

Carence en azote : symptômes

  • Les feuilles les plus anciennes se colorent en vert jaune – parfois jusqu’à la coloration automnale – et tombent.
  • Les plantes sont rigides et les rameaux deviennent durs comparativement à des exemplaires normalement nourris.
  • Souvent on constate une fin précoce de l’allongement et une « floraison de détresse ». Les fleurs restent petites et sans couleur – l’énergie manque.
  • Du fait de la recherche renforcée du nutriment, la plante forme de longues racines plus blanches que d’habitude. On constate une apparition plus rare de racines
    latérales.
  • Les plantes manquant d’azote se conservent généralement bien.

Sols carencés :

  • Sols sableux, pauvres en humus.
  • Nouvel engazonnement avec structure DIN.

Excès d’azote : symptômes

  • La croissance en longueur est généralement renforcée ; la plante devient herbacée.
  • Les feuilles sont plus grandes et prennent une couleur vert foncé.
  • La fin de l’allongement et de la floraison est retardée ; les plantes restent en stade végétatif.
  • Les plantes sont plus sensibles à la sécheresse. Elles ont un aspect flasque et se conservent mal.
  • Du fait des cellules agrandies et instables elles sont plus sensibles aux maladies, aux insectes et aux ravageurs.

Mesures en cas de carence en azote

  • Nouvel engazonnement avec structure DIN : augmentez l’apport N dans les 2 à 3 premières années.
  • Apport d’azote au-dessus du sol. En cas de carence aiguë ou si aucune averse n’est prévue avant longtemps, ajoutez une fumure foliaire avec un produit riche en N.
  • Drainez les terrains engorgés. 
  • Améliorez la structure du sol et augmentez le volume poreux d’aération.
  • En cas d’ajout de matériel insuffisamment mûr, augmentez la fertilisation azotée afin qu’il n’y ait pas de fixation de l’azote (rapport C/N).
  • Évitez les lessivages de N en hiver par une fertilisation de fond.