Retour à l'aperçu du guide

Information actuelle importante : poursuivre l’entretien du gazon même pendant la phase de confinement

La négligence de l’entretien du gazon se paie cher. Nos spécialistes élaboreront pour vous un plan de soins adapté.

Le confinement dû au coronavirus signifie que de nombreuses tâches d’entretien du gazon sont réduites au minimum, voire supprimées. Cela peut entraîner des dommages qui se traduiront par des coûts de réparation élevés. Une surface de gazon fonctionnelle, qui pourra pleinement supporter l’activité de jeu après la fin du confinement, ne peut être maintenue que si le gazon est entretenu comme prévu. Les mesures qui ne sont pas prises au début de la reprise de la végétation ne peuvent pas être rattrapées plus tard.

Voici les conséquences de l’absence de fertilisation ou du non-respect des intervalles de tonte :

  • Mauvais tallage. Le tallage des graminées ne se produit qu’au printemps, de mars à mai. Il est fortement influencé par la fertilisation et les intervalles de tonte. Un tallage de mauvaise qualité ne permet pas d’obtenir un gazon dense. Le manque de densité de la couche d’herbe apparaîtra plus tard lorsque la pelouse sera tondue à hauteur normale. La couche d’herbe prend, en outre, un aspect hirsute. Tondez également le gazon au moins une fois ou mieux encore deux fois par semaine pendant cette période. Cela garantit le maintien du développement du tallage. Important : ne tondez jamais à plus d’un tiers de la hauteur.
  • Pression accrue des mauvaises herbes. Les graminées sont faibles face aux mauvaises herbes. La pression du millet vient en outre s’y ajouter par la suite.
  • Faible profondeur des racines. Les graminées du gazon mal nourries ne s’enracinent plus profondément et sont donc plus sensibles aux périodes de sécheresse estivale.
  • Sensibilité accrue aux maladies fongiques. Les graminées insuffisamment nourries ne forment pas de tissus végétaux solides. Cela réduit la résistance aux maladies fongiques telles que le dollar-spot. Les conséquences seront visibles plus tard lorsque les matches ou le jeu seront relancés.
  • Faible résistance au piétinement. L’absence de fertilisation et la réduction de la tonte affaiblissent considérablement la résistance du gazon au piétinement. Lorsque le jeu reprendra, cela entraînera des défauts massifs dans la couche d’herbe.

En résumé : Un mauvais début de saison du gazon ne peut pas être compensé, ou au mieux, uniquement avec beaucoup d’efforts.

Toute mesure non prise réduit la résistance du gazon. Si l’exploitation est reprise à brève échéance, cela peut entraîner des défaillances. Profitez de cette pause imprévue pour rattraper ou anticiper les travaux d’entretien différés. Vous êtes ainsi préparé au cas où les interruptions de jeu d’été seraient raccourcies ou annulées complètement. Nous serions heureux de vous proposer un plan d’entretien adapté pour la période à venir. Contactez votre spécialiste du gazon.

Service de rappel